Notre site internet est en constante évolution.

Les éventuels changements dans la programmation y sont portés en temps réel de manière visible.

Pour éviter toute déconvenue, visitez-le régulièrement,

vous aurez ainsi la chance de découvrir de nouveaux événements.

 

Cycle 2017-2018

 

Après Le Paris des Prix de Rome (2013-2015) et Les Maisons-musées d'artistes et collectionneurs (2015-2016), l'association Paris Z'Est inaugure un nouveau cycle : Le musée à ciel ouvert. Nous vous invitons à une déambulation d’Est en Ouest, de la place de la Nation à l’Étoile, le long de l'axe du "grand dessein" des rois.
L’Histoire a fortement marqué ces quartiers. Mêlant documentation historique et description architecturale, nous aborderons la passionnante évolution politique, économique et sociale de cet axe.
Musée à ciel ouvert, Paris est un trésor artistique et urbain pour ceux qui prennent conscience de la somme d'informations que recèle son bâti dense, ambitieux, mutant et bien souvent témoin privilégié d'une histoire tumultueuse.

[ Cliquer sur les images pour les agrandir ]

À VENIR

Dimanche 7 janvier 2018, 10h-12h

Le musée de la manufacture nationale de Sèvres : histoire et collections

Visite sous la conduite de Laetitia Pierre et Christophe Henry


Inscription : auprès de l'association Paris Z'EST, par mail adressé à pariszest@gmail.com, intitulé "Manufacture de Sèvres".

Participation aux frais : adhérents : 5 euros  ; non-adhérents : 10 euros.

Rendez-vous :  9h45, devant la billetterie.

Dimanche 21 janvier 2018, 10h-12h

De la Monarchie à l'Empire : la rue de Rivoli comme révolution urbaine et continuité politique

Balade du Châtelet aux Tuileries dans le cadre du cycle Musée à ciel ouvert, sous la conduite de Laetitia Pierre et Christophe Henry


Inscription : auprès de l'association Paris Z'EST, par mail adressé à pariszest@gmail.com, intitulé "Balade Châtelet-Tuileries".

Participation aux frais : adhérents : 5 euros  ; non-adhérents : 10 euros.

Rendez-vous :  9h45, le lieu reste à préciser.

Dimanche 28 janvier 2018, 10h-12h
[ Nouvelle programmation ]

Versailles : la cathédrale et la rue Royale

Visite sous la conduite de Laetitia Pierre et Christophe Henry


Inscription : auprès de l'association Paris Z'EST, par mail adressé à pariszest@gmail.com, intitulé "Versailles cathédrale".

Participation aux frais : adhérents : 5 euros  ; non-adhérents : 10 euros.

Rendez-vous :  9h45, devant la sortie de la station du RER C "Versailles-Châtau Rive-Gauche".

Dimanche 4 février 2018, 10h-12h

D'un Empire l'autre : la Place de l'Étoile, urbanisme et décor sculpté

Balade dans le cadre du cycle Musée à ciel ouvert, incluant les Champs Elysées, sous la conduite de Laetitia Pierre et Christophe Henry

Inscription : auprès de l'association Paris Z'EST, par mail adressé à pariszest@gmail.com, intitulé "Place de l'Etoile".

Participation aux frais : adhérents : 5 euros ; Non-adhérents : 10 euros.

Rendez-vous : 9h45, le lieu reste à préciser. 

Mercredi 7 mars 2018, 9h-18h

Grands décors de l'Église et de l'État, de l'émulation à la séparation (1801-1905)

8ème symposium de la mairie du 11, proposé par Martine Debieuvre, sous la direction de Cécilie Champy et Christophe Henry

Les moments clés et chantiers incontournables du grand décor sacré et profane du XIXe siècle parisien, de la restauration des cultes par le Concordat de 1801 à la séparation de l’église et de l’état en 1905, seront à l’honneur. Ce symposium sera l’occasion de mettre en évidence la contribution à l’histoire de l’art de grands architectes et décorateurs comme Charles Percier, Hippolyte Flandrin, Jules-Elie Delaunay ; de moins célèbres mais tout aussi passionnants comme Albert Maignan, Joseph Uberti ou Félix Villé ; et de personnalités à l’inspiration magistrale comme Henri Martin et Luc Olivier Merson.

Salle des fêtes de la mairie du 11e

Entrée libre, sans réservation, en fonction des places disponibles

Samedi 31 mars 2018, 14h-17h

Guimard dans le XVIe arrondissement

Circuit architectural sous la conduite d'Évelyne Denison

 

Après la visite conduite par Michel Troussieux au printemps dernier, consacrée à certaines des plus remarquables réalisations de Guimard, Perret et Mallet-Stevens, nous vous invitons à découvrir les œuvres de jeunesse d’Hector Guimard, édifiées entre 1881 et 1903.

Hector Guimard n’a que 24 ans quand il fait les plans de l’Hôtel Roszé, mais cette construction sera rapidement suivie des Hôtels Delfau et Deron Levent, de la Villa Jassedé et des immeubles du même nom, de l’Atelier Carpeaux, et de l’École du Sacré Cœur.

Cet après-midi nous offrira également l’occasion de flâner dans le quartier sud d’Auteuil, où se massent non loin du boulevard Exelmans les anciens bureaux de Claude François, le siège du CNRS, l'ESPE de Paris ou encore la piscine Molitor.

Inscription : auprès de l'association Paris Z'EST, par mail adressé à pariszest@gmail.com, intitulé "Guimard dans le 16è".

Participation aux frais : adhérents : 5 euros ; non-adhérents : 10 euros.

Rendez-vous : 13h45, au métro : Église d'Auteuil - sortie place Th. Rivière.

En avril 2018 - date à confirmer

Visite du Commissariat à l’Énergie Atomique de Saclay

Inscription : auprès de l'association Paris Z'EST, par mail adressé à pariszest@gmail.com, intitulé "CEA-Saclay".

Participation aux frais :

Rendez-vous : Accès par RER ou covoiturage. Le lieu reste à préciser.
!!! Seuls les inscrits disposant d'une CNI en cours de validité pourront accéder au site !!!

Samedi 9 juin 2018, 14h-17h

Les Serres d'Auteuil

Circuit architectural sous la conduite d'Évelyne Denison

En 1895 la ville de Paris confie à son architecte, Jean Camille Formigé le chantier des Serres d’Auteuil, en attribuant au terrain une destination spécifique : la production horticole. Les travaux sont achevés en trois ans. Formigé a repris le principe des palaces de verre anglais popularisé en France sous le Second Empire (Serres du parc de la Tête d'or de Lyon, années 1860).

Construites en verre et en métal peint en bleu turquoise, les serres d'Auteuil, dont les dimensions sont remarquables, abritent un jardin équatorial, un palmarium, une orangerie et différentes collections thématiques, ainsi qu'une reconstitution de paysages de Nouvelles Calédonie et du Sahel. Dans les alentours immédiats se dresse la délicieuse fontaine de Dalou qui invite joyeusement au culte du plaisir, ainsi qu'une seconde orangerie en meulière et briques pour les plantes en caisses que l'on déploie dans le jardin à partir du mois d'avril. Dans un rayon un peu plus large, sur les terrains alentour ont été aménagés un jardin japonais et un jardin méditerranéen.

Inscription : auprès de l'association Paris Z'EST, par mail adressé à pariszest@gmail.com, intitulé "Serres d'Auteuil".

Participation aux frais : adhérents : 5 euros ; non-adhérents : 10 euros.

Rendez-vous : 13h45, au métro : Porte d'Auteuil - sortie n°1.

Mercredi 27 juin 2017, 9h-18h

La statutaire publique à Paris au XIXe siècle : histoire d'une renaissance artistique

9ème symposium de la mairie du 11, proposé par Martine Debieuvre, sous la direction de Cécilie Champy et Christophe Henry

La sculpture parisienne du XIXe siècle a longtemps souffert de son éminente qualité. Elle est le produit d’un savoir-faire qui remonte à la Renaissance, conçue par des artistes dotés d’un apprentissage et d’un parcours longs et exigeants, aussi savants que pénibles physiquement. Elle se déploie en un corpus monumental de figures civiles et religieuses qui semblent être là de toute éternité, au point que l’on oublie aisément combien furent complexes les conditions de sa mise en place dans la ville.

Salle des fêtes de la mairie du 11e

Entrée libre, sans réservation, en fonction des places disponibles

-+-+-+-+-

ÉVÉNEMENTS PASSÉS

Dimanche 10 décembre 2017, 10h-12h

Aux origines du "Grand Dessein" : la rue Saint-Antoine, axe des Royales Entrées

Balade de Bastille au Châtelet dans le cadre du cycle Musée à ciel ouvert, sous la conduite de Laetitia Pierre et Christophe Henry


Inscription : auprès de l'association Paris Z'EST, par mail adressé à pariszest@gmail.com, intitulé "Balade Bastille-Châtelet".

Rendez-vous :  9h45, devant l'entrée principale de l'opéra Bastille

Samedi 2 décembre 2017, 10h-12h
[ Nouvelle date ]

Exposition Fortuny, un Espagnol à Venise, Palais Galliera - Musée de la mode

Visite de l'exposition sous la conduite de Laetitia Pierre

Mariano Fortuny installe ses ateliers sur l'île de la Giudecca à Venise en 1919. Un siècle plus tard, les tissus qu'il a imaginés y sont toujours fabriqués.


Inscription : auprès de l'association Paris Z'EST, par mail adressé à pariszest@gmail.com, intitulé "Fortuny au Musée Galliera".

Rendez-vous : 9h45, dans la cour du musée, 10 Avenue Pierre 1er de Serbie, Paris XVI.

!!! Groupe limité à 20 personnes !!!

Dimanche 19 novembre 2017, 10h-12h

L'abbaye et le faubourg Saint-Antoine, de la porte du Trône au chaudron des émeutes

Balade de Nation à Bastille dans le cadre du cycle Musée à ciel ouvert, sous la conduite de Laetitia Pierre et Christophe Henry

Inscription : auprès de l'association Paris Z'EST, par mail adressé à pariszest@gmail.com, intitulé "Balade Nation-Bastille".

Rendez-vous :  9h45, place de la Nation, face au boulevard Voltaire.

Mercredi 25 octobre 2017

L'invention de la Bohème

de la Fronde à Mai 68

7ème symposium de la Mairie du 11, proposé par Martine Debieuvre,sous la direction de Cécilie Champy, Sébastien Chauffour et Christophe Henry

En 1849, le théâtre des Variétés donne La vie de Bohème, pièce en 5 actes de Henry Murger. Avec La Bohème (1895), opéra promis à un succès mondial, Giacomo Puccini donne de ce roman une interprétation féerique et tragique, inséparable de cette fête permanente que les écrivains désirent rejoindre pour découvrir leur véritable personnalité.

 

Si, comme l'ont rappelé les auteurs du catalogue de l'exposition Bohèmes (Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 26 Septembre 2012 - 14 Janvier 2013), la Bohème est un phénomène lié au cosmopolitisme, mêlant bien souvent artistes et peuples nomades dans l'invention de valeurs esthétiques inséparables du dénuement économique et du rêve de gloire, on peut envisager qu'elle s'est inventée depuis plusieurs décennies avant cette fin de XIXe siècle auquel nous l'associons.

 

Certes la Bohème des artistes s'organise après la tentative de révolution européenne de 1848 qui inaugure l'ère de l'émancipation totale des comportements et des formes artistiques. Mais son esprit n'est pas absent de la cour des rois, qui fréquente les bas-fonds et n'ignore rien, dès le XVIe siècle, des libertinages sensuels et spirituels qui font exister la vie au risque de la perdre.

 

Des bandes d'artistes vandales du règne de Louis XIII à Serge Gainsbourg, des bacchanales camouflées de Watteau à l'inspiration décadente de Paul Poiret, le septième Symposium d'Histoire de l'Art de la Mairie du 11, qui se tiendra le 25 octobre prochain, explorera l'histoire de cette identité bohème dont chacun d'entre nous reste profondément imprégné.

 

Les Symposium d'Histoire de l'art de la Mairie du 11 sont destinés à un large public d'amateurs, étudiants et curieux. Les conférences proposées, d'une durée de 20 à 30 minutes, sont conçues par les intervenants (professeurs, conservateurs, chercheurs) pour être aisément accessibles et suivies de questions et d'échanges. Aucune formation, réservation ou inscription ne sont nécessaires.

 

 

Programme

 

9h30 Accueil des participants

9h45 Cécilie CHAMPY et Christophe HENRY

Formes de la Bohème de la Fronde à Mai 68

 

Mythe ou identité de l'artiste moderne

Présidence : Sébastien CHAUFFOUR (Conservateur, Archives du Ministère des Affaires étrangères)

 

10h François GILLES (École Boulle / École Normale Supérieure Cachan)

Mythe et réalité de la vie d'ornemaniste

10h30 Cécilie CHAMPY (Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris – Petit Palais)

Ivres du vin de Bohème ? Le portrait d'artiste de Simon Vouet à Charles Baudelaire

 

11h00 Discussion et pause café

 

Sublimes figures de la déchéance

Présidence : Cécilie CHAMPY (Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris – Petit Palais)

 

11h30 Johannes SCHWABE (Universités Humboldt de Berlin & Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

« Il résistait aux tentations des besognes faciles et lucratives, ne reculant devant aucun sacrifice, excepté celui de son originalité ». Thomas Couture et sa stratégie de conquête du Salon de 1847

12h Martine DEBIEUVRE (Première adjointe chargée de la culture & de la mémoire, Mairie du 11)

Proust. Une manière de Bohème.

 

12h30 Discussion et pause méridienne

 

Un rêve d'absolu : fabrique et répliques

Présidence : Joëlle ALAZARD (Professeur agrégé d'histoire, docteur en histoire)

 

14h15 Markus A. CASTOR (Centre allemand d'Histoire de l'Art)

Rêverie de Charles-Amable Lenoir (1893) : les nymphes de la Charente s'épanchent dans Paris

14h45 Christophe HENRY (Académie de Lille)

Serge Gainsbourg et la société du spectacle. Apogée et crépuscule de la Bohème

 

15h15 Discussion et pause café

 

Un parfum de bohème : défiance de l'art et nostalgie de la mode

Présidence : Pierre SANNER (Mission Française du Patrimoine et des Cultures Alimentaires)

 

15h45 Frank CLAUSTRAT (Maître de conférences en histoire de l'art contemporain, Université Paul Valery Montpellier 3)

Anders Zorn (1860-1920): artiste anti-bohème ?

16h15 Laetitia PIERRE (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Istituto Marangoni, Paris)

La mille et deuxième nuit. La mode de Paul Poiret inspirée par Théophile Gautier

 

16h45 Discussion et pause

 

17h15 Conférence de clôture : Gérard Sutton, Du roman à l'opéra: La Bohême de G. Puccini

Présentée par Martine DEBIEUVRE (Première adjointe chargée de la culture & de la mémoire, Mairie du 11)

Pianiste, historien de la musique, de la danse et du spectacle et conférencier, Gérard Sutton est professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Maur des Fossés, au Conservatoire municipal de Paris XI, à la Schola Cantorum et directeur de mémoire à Columbia University Programs de Paris.

 

18h15 Discussion plénière

 

18h45 Clôture des débats

 

Crédit : La bohème, sans date, procédé photo-lithographique, coll. privée, tous droits réservés.

Dimanche 9 juillet 2017 à 10h

Montmartre et le Sacré-Coeur

Pour cette dernière visite de la saison, nous vous proposons de découvrir l'architecture et les abords de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre. Située au sommet de la butte Montmartre, elle gouverne le quartier de Clignancourt (18e arrondissement). Volontiers décrié pour son improbabilité esthétique, ce « sanctuaire de l'adoration eucharistique et de la miséricorde divine » est une propriété de l'Archidiocèse de Paris ; mais comme l'a bien analysé Emile Zola dans Paris (1898), le monument est avant tout un symbole politique de l'après 1870. Déclarée d'utilité publique par une loi votée le 24 juillet 1873 par l'Assemblée nationale, la basilique représente, par sa position dominante et sa visibilité incontournable, l'ordre rétabli par les partisans de Thiers après les événements de la Commune de Paris. C'est un paradoxe topographique, puisque Montmartre fut un des hauts lieux de la révolte. De fait, la basilique et la Bohème qui l'entoure contribue à effacer le souvenir du peuple de Paris, la place du Tertre, avec sa pacotille de peintures ni faites ni à faire parachevant le mythe d'une colline dédiée aux arts, où se réfugient les martyres de l'esthétique (Utrillo, Dalida), pour mieux biffer le souvenir des communards. Avec près de onze millions de pèlerins et visiteurs par an, c'est le second monument religieux parisien le plus visité après la cathédrale Notre-Dame.

 

La visite sera conduite par Christophe Henry et Laetitia Pierre.

 

Inscription : auprès de l'association Paris Z'Est, par mail adressé à pariszest@gmail.com, intitulé "Montmartre et le Sacré-Coeur".

Rendez-vous : à 9h50 au 68 bd de Rochecchouart, Métro Anvers, devant la boutique Sympa Poutou.

 

Mercredi 5 juillet 2017, 9h-18h

Triomphe de l'art républicain

6ème symposium de la Mairie du 11, sous la direction de Cécilie Champy et Christophe Henry

 

Programme

 

Après la riche journée que la mairie du 11 a consacrée en février dernier à la place du sacré dans la ville, le symposium du 5 juillet se concentrera sur les représentations de la souveraineté laïque. Non moins sacrés, les figures et sujets promus par le siècle des Lumières, la Révolution et les cinq républiques qui ont inventé la France contemporaine feront l'objet d'une série d'études aisément accessibles. Elles révéleront la continuité et la cohérence symboliques de l'art républicain jusqu'à aujourd'hui. Quatre sessions de deux communications suivies d’une parole offerte au public se dérouleront au cours de cette journée, que clôturera une conférence de Christian Hottin, directeur des études de l’Institut national du Patrimoine.

 

 

9h30 – Introduction par Cécilie Champy et Christophe Henry

 

Première session / De l’Ancien Régime à la Révolution

Modération – Sébastien Chauffour (Centre des archives diplomatiques de la Courneuve)

 
9h45 – Bastien Coulon (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Les figures de la France : une esthétique du sentiment national au XVIIIe siècle.

10h15 – Maxime-Georges Métraux (Université Paris-Sorbonne, Centre André Chastel)

Nicolas Maréchal (1753-1802) et la Révolution française.

 

11h – Discussion et café

 

Deuxième session / L'esprit de la Première république

Modération – Christophe Henry (Académie de Lille)

 

11h30 – Mehdi Korchane (historien de l’art)

La mort de César : enjeux et limites d’une représentation de la République sous la Révolution

12h – Barbara Jouves (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Jacques-Louis-David : un "artiste républicain" ?

 

12h30 – Discussion et pause méridienne

 

Troisième session / La République comme révolution permanente

Modération – Cécilie Champy (Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris)

 

14h30 – Cyril Lécosse (Université de Lausanne)

« Refaire une tête à la Nation ». Portraits officiels et idéologie républicaine sous le Consulat.

15h – Hadrien Volle (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Le programme ornemental d'une salle de spectacle sous la Révolution : l'exemple de l'Odéon.

 

15h30 : Discussion et pause café

 

Quatrième session / L’iconographie triomphante de la République

Modération – Joëlle Alazard (Professeur agrégé d'Histoire, docteur en Histoire)

 

16h – Clélia Simon (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

La commande républicaine de sculpture pour les église de Paris (1848-1852)

16h30 – Jessica Degain (Conservation des Oeuvres d'Art Religieuses et Civiles)

La République des frères Morice. Élaboration, destins, restauration.

 

17h : Discussion

 

Cinquième session / Conférence de clôture

Modération – Christophe Leribault (Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris)

 

17h30 – Christian Hottin (Directeur des études de l’Institut national du Patrimoine, membre associé du IIAC - UMR 8177 EHESS – CNRS)

La Sorbonne, cathédrale de la science républicaine ?

 

18h00 – Discussion plénière et clôture des débats

 

Samedi 17 juin 2017 à 14h

Des Buttes-Chaumont à Stalingrad

Balade sous la conduite d’Élisabeth Garaud

Suite à la balade du 1er avril, qui nous a conduits de Belleville au bassin de la Villlette, cette seconde balade se déploiera dans le 19ème arrondissement. Nous évoquerons quelques-uns des principaux axes et moyens de circulation : approvisionnement de la capitale et d'autres transports surprenants, et ferons un détour par deux endroits empreints de calme que sont l'ancien cimetière de la Villette et l'église Saint Serge. Nous partirons du Parc des Buttes Chaumont pour arriver au bassin de la Villette, principalement en longeant le canal de l'Ourcq (qui devient à Stalingrad le canal Saint Martin), point terminal de cette balade.

 

 

 

Inscription :  auprès de l'association Paris Z'Est, par mail adressé à pariszest@gmail.com, intitulé "Des Buttes-Chaumont à Stalingrad".

Rendez-vous : devant la Mairie du 19e - 5-7, place Armand Carrel (10 minutes à pied depuis le métro Laumière ou Bus : 48, 60, 75 - arrêt Mairie du 19ème), à 13h50 pour un départ à 14h.

 

 

 

 pont levant de la rue de Crimée

Crédit : Marie-Jo Lécuyer (tous droits réservés)